Aperçu des sections

  • Généralités

    Chantier 7 « Programmes de formation et supports pour l’enseignement»

    ACTA, UPPA-LCABIE, ARVALIS-Institut du Végétal, CETIOM, EPLEFPA des Pyrénées Atlantiques, CRAA, ITAVI, ENITAB

    Ce chantier vise à monter des programmes de formation initiale ou continue et à construire des supports d’enseignement. Ces programmes de formation et supports pour l’enseignement seront conçus en relation avec les organismes professionnels et les établissements d’enseignement technique et supérieur, à destination des producteurs, élèves en formation initiale et acteurs en formation continue.

    • Section 1

      En cohérence avec les besoins actuels et avec l’objectif d’élever le niveau d’expertise technique des opérateurs professionnels, ce travail s’appuiera sur les groupes de travail des chantiers thématiques (n°2 : ETM et transfert sol-plante, n°3 : mycotoxines, n°4 : post-récolte, n°5 : transformation) dont émergeront des méthodes, outils et techniques validés qui serviront de base de connaissances nouvelles.

      Afin d’aboutir à la réforme des programmes d’enseignement agricole pour l’introduction d’un enseignement sur la qualité sanitaire des productions végétales alimentaires et les outils de maîtrise, et combler ainsi les lacunes de l’enseignement en matière de sécurité sanitaire, il est envisagé sur le long terme de concevoir un programme de formation à soumettre au Comité National des Programmes. Pour cela, il existe déjà au sein des ITA (ARVALIS, CETIOM, ITAVI, Institut de l’Elevage) et de l’ONIGC des modules de formation sur certaines thématiques (mycotoxines, conservation des grains) qui pourront servir de support de départ.

      Dans un premier temps, une base ressource pour les enseignants (avec une base scientifique et une base technique à but opérationnel) sera mise en ligne sur le site Internet du RMT.

      L’EPLEFPA des Pyrénées-Atlantiques, l’ENITA de Bordeaux, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour sont particulièrement impliqués dans ce chantier. Des modules d’initiative locale seront créés et testés, puis pourront être proposés sur l’ensemble du territoire national. La Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine et les instituts techniques seront chargés de développer des prestations de formation et information auprès des professionnels.